Obtenir un devis

Vous êtes ici :

Comment protéger son jardin de la sécheresse et des fortes chaleurs ?

Durant ce mois de juillet et de début août, beaucoup de vos végétaux et pelouses ont subi les grosses chaleurs et ont pu être desséchés.

En période de canicule, voici quelques astuces pour sauver au mieux le jardin, la pelouse, le potager et toutes vos plantes / fleurs.

Entretenir son jardin lors de la canicule

De l’ombre au jardin !

Pour que vos plantes et végétaux survivent à la chaleur, la première chose à faire est de leur procurer de l’ombre.

Au potager 

Pour les plantes dites « basses » (radis, fraises…), retournez des cagettes celles-ci afin de protéger du soleil sans couper l’apport de lumière et de laisser passer l’air.

Pour les autres plantes, plusieurs solutions : les tunnels d’ombrages (sorte de tunnel accordéon) ou encore le voile d’ombrage.

Au jardin d’ornement

Les astuces valables au potager ne le sont pas pour le jardin d’ornement, les plantes étant plus conséquentes.

Vous pouvez donc utiliser un paravent (qu’il faudra déplacer en fonction du soleil durant la journée), un parasol de plage ou bien créer un « voile suspendu » grâce à des tuteurs, un drap et de la ficelle.

Entretien du jardin lors de la canicule : un binage vaut deux arrosages

En période sèche, biner permet de casser le sol sec qui, indirectement, bloque l’eau lors de l’arrosage. Le binage permet aussi d’anéantir les mauvaises herbes qui pompent l’eau utile pour vos plantes, végétaux et gazon.

Ainsi, nos jardiniers paysagistes conseillent de biner avant d’arroser pour un meilleur rendu.

L’arrosage : une étape indispensable dans l’entretien du jardin

Au jardin et au potager, le paillage est une solution à ne pas négliger. Il éviter au sol de trop chauffer pendant la journée et permet à l’eau de moins s’évaporer. En cas de grosses chaleurs sur le long terme, prévoyez un paillis épais : environ 15 cm.

En été, arrosez très tôt le matin ou en soirée, surtout en période de forte chaleur. Arrosez bien aux racines tout en évitant les feuilles pour ne pas qu’elles brûlent au soleil. Si vos feuilles jaunissent, cela peut indiquer un manque d’apport en eau ou bien au contraire, c’est qu’il y a eu une trop grande quantité d’eau d’un coup. Dans ce cas, il est conseillé de les retirer.

Arrosez généreusement, une à deux fois par semaine, voire deux à trois fois en période de canicule, plutôt qu’un peu tous les jours.

Privilégiez l’arrosage automatique goutte à goutte ou réglez votre jet en pluie fine. Nommé bassinage, ce geste très apprécié a pour double effet de diminuer de plusieurs degrés la température interne de la plante et ainsi de les abreuver efficacement.

Attention : le cas des plantes en pots ou en balconnières est particulier

Elles sont les plus fragiles lors des fortes chaleurs.

Petite astuce : entourer les pots de papier journal mouillé puis les disposer à l’ombre et ne pas hésiter à les arroser chaque jour.

Arrosez abondamment

Lors de grosses chaleurs, l’évaporation s’intensifie. Dans ces cas-là, il faut apporter de l’eau quotidiennement à chacune de vos plantes. Cet apport en eau doit être prodigué aux végétaux le soir afin que l’eau ne s’évapore pas rapidement.

En cas de restriction d’eau

La canicule est synonyme de sècheresse et dans certains cas de restriction d’eau. Si un arrosage quotidien est impossible, arrosez abondamment tous les trois jours, en privilégiant les jeunes plantations. En effet, même si votre pelouse devient jaune, sa verdure repartira de plus belle lors des premières pluies.

Afin d’optimiser l’eau, pensez à récupérer l’eau de différentes façons :

  • Récupérateur d’eau de pluie
  • Récupération de l’eau de cuisson de légumes / pâtes
  • Installation d’un goutte-à-goutte pour vos plantes

 Le paillage : le secret des plantes épanouies

Le secret de plantes épanouies et verdoyantes, même sans arrosages réguliers, tient en un seul mot : le paillage. Cette technique se montre très utile après le désherbage pour empêcher de nouveau l’apparition de mauvaises herbes et maintient une température bienfaisante au niveau du sol. Il consiste à épandre un matelas de matériau naturel entre les plantes.

Vous pouvez utiliser les écorces de pin ou le paillis de lin, qui a l’avantage d’être léger.

Sous climat sec et dans les terres sableuses notamment, vous pouvez mélanger à la terre de plantation des billes de Polyter. Elles sont hydro-rétentrices et permettent d’économiser 50% des arrosages durant 3 ans.

Le désherbage : une étape indispensable

Toute l’eau disponible lors de l’arrosage doit-être réservée aux “bonnes plantes”, il est donc indispensable d’éliminer les mauvaises herbes afin qu’elles ne se servent pas au passage. En effet, ces démons du jardin ne s’en gênent pas grâce à leur robustesse et leur vitalité généralement supérieures à celles de nos fleurs préférées.

Idéalement, faire le l’ombre

Vos potagers dont les plants sont plutôt bas pourront être protégés par des cagettes retournées afin de laisser passer l’air tout en protégeant du soleil. Autre système plus adapté, des tunnels d’ombrage ou des ombrières que vous pouvez faire vous-même à l’aide d’une toile de jute. Tout simplement, vous pouvez placer un parasol ou un paravent afin que vos plantes soient protégées des rayons du soleil.

Obtenir un devis d’un jardinier paysagiste dans votre région

Obtenez gratuitement des devis de professionnels du paysage pour de la création de jardin, élagage ou de l’entretien de jardin (tonte, taille de haies, désherbage, débroussaillage) sur cette plateforme afin de recevoir un devis de jardinier paysagiste dans un délai de 48h à 72h.

Pour les prestations d’entretien de jardin, dont le désherbage manuel, vous pouvez bénéficier de 50% (selon l’article 199 sexdecies du CGI) de réduction / crédit d’impôt en faisant une demande de devis.

Les commentaires sont fermés.

Vers le haut

Contactez-nous :

01 85 61 97 44

du lundi au
vendredi de
9h à 18h

Des questions ?

Discutons !

Contactez-nous :

01 85 61 97 44