Obtenir un devis

Vous êtes ici :

Le traitement des pommiers et poiriers contre le carpocapse

Le carpocapse est un insecte ayant l’apparence d’un papillon, dont la larve se développe à l’intérieur des fruits.

A l’arrivée du printemps, les papillons adultes pondent sur les pommiers et poiriers une quantité allant de 30 à 50 œufs. Après quoi ces larves vont très rapidement entrer dans le fruit et se développer avant de devenir un papillon. Celles-ci ont plusieurs cycles de vie, à savoir trois, dont les premières ne sont pas néfastes mais les suivantes beaucoup plus redoutables. Et c’est à partir de ce moment que les ennuis vont commencer…

Comment lutter ?

Il existe plusieurs méthodes pour lutter contre leur invasion.

Tout d’abord, vous pouvez lutter en intervenant directement pendant la ponte des larves début Juin, afin de les éradiquer avant la dégradation et donc la propagation. Pour se faire, encercler les troncs à l’aide de carton ondulé, d’une vingtaine de centimètres de hauteur, où les larves viendront pour s’y abriter. Environ deux ou trois semaines plus tard, retirez les cartons recouverts de larves et brûlez-les. Autre méthode « bio », vous pouvez utiliser des pièges à phéromones (qui est un morceau de carton gluant ayant des capsules de phéromone), dont les mâles seront naturellement attirés lors de la période de reproduction et y resteront accrochés.

Autre traitement très efficace, les insecticides. Vous pulvérisez des macérations d’absinthe par exemple ou de rhubarbe : chaque semaine pendant un mois, puis une fois toutes les deux semaines. Il existe aussi des traitements à base de granulose qui est tout aussi efficace et ne cause aucun désagrément pour la faune et la flore.

Vous pouvez également ensacher vos fruits individuellement, que vous refermez grâce à un élastique. Cette méthode ne lutte pas uniquement contre les carpocapses mais également tous les autres insectes qui habituellement se nourrissent de fruits.

Enfin, faites appel à la nature ! Il vous suffit d’attirer les chauves-souris et les oiseaux, particulièrement les mésanges bleues ou charbonnières qui en sont les principaux prédateurs. Pour cela, ayez un point d’eau avec des arbres feuillus dont raffolent les mésanges. Prévoyez-leur également un nichoir spécialement pour eux, avec un trou de 3cm. Quant aux chauves-souris, disposez une petite maisonnette contre le mur à 2,5 mètres de hauteur. Ils se régaleront des carpocapses !

Obtenir un devis d’un jardinier paysagiste dans votre région

Obtenez gratuitement des avis d’experts du paysage pour de la création (plantation de plantes) ou de l’entretien de jardin (tonte, taille de haies, désherbage et d’autres prestations) sur cette plateforme afin de recevoir un devis de jardinier paysagiste professionnel dans un délai de 48h à 72h.

Les commentaires sont fermés.

Vers le haut

Contactez-nous :

01 85 61 97 44

du lundi au
vendredi de
9h à 18h

Des questions ?

Discutons !

Contactez-nous :

01 85 61 97 44