Obtenir un devis

Vous êtes ici :

Amandier : taille, plantation, culture & entretien de l’amande

L’amande est d’origine d’Asie Occidentale et du Nord de l’Afrique. Ce n’est qu’au moyen-âge qu’elle apparait en France.

Les passionné(e)s de jardinage connaissent bien cet arbuste et ses fleurs nobles de l’hiver, l’amandier est un arbre à fruits bien connu pour sa floraison blanc et rosé. Symbole de pureté, celui que l’on surnomme prunus dulcis ou encore prunus amygdalus est un fruitier à coque de la famille des Rosacées qui a la particularité de fleurir durant la période hivernale de janvier à mars.  

L’amandier est un arbre imposant qui mesure de six à douze mètres de haut pour environ six à huit mètres d’envergure. Il vit entre 50 et 80 ans et possède de belles feuilles de 8 à 12 cm de long de couleur vert clair sur le dessus et vert gris sous le dessous. Dès la fin du mois de février, de magnifiques fleurs apparaissent le long des branches de l’arbre. 

Arbre fruitier, l’amande est un fruit à coque, avec une peau verte et le noyau à l’intérieur a une coque jaune. A l’intérieur de ce dernier se trouve une ou deux graines d’amandes.  

Arbre typique du bassin méditerranéen, il est désormais produit en occident puisque près de 50% de sa production vient de Californie. En France, sa zone de production se situe en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon et la Corse.  

L’amandier : taille, plantation, culture et entretien de l’amande 

En plus d’être un arbre fruitier à coque, l’amandier possède également de sublimes fleurs blanches rosées qui apparaissent avant les fruits de l’arbre ! Entretien de Jardin vous donne quelques conseils et astuces pour réussir l’entretien ainsi que la récolte des fruits à coques directement dans votre jardin. 

Comment bien planter un amandier ? 

Comme la plupart des arbres ou des plantes, il est préférable de planter l’amandier à l’automne (de préférence en octobre) afin de favoriser l’enracinement avant l’hiver vu que l’arbre rentre assez tôt en végétation. Plantez-le dans un espace exposé en plein soleil dans un sol profond de préférence. 

Si vous n’avez pas d’autre choix que de le planter en hiver, au printemps ou encore en été, nous vous conseillons vivement d’éviter les périodes de gel ou encore de fortes chaleurs.  

  • Prévoyez un arrosage régulier de l’arbre dès la plantation et jusqu’à la fin de la deuxième année.  
  • Si vous en avez la possibilité, plantez plusieurs variétés de plantes pollinisatrices à côté de l’amandier, ceci l’aidera dans son développement.  
  • Même si l’amandier est connu pour ne pas craindre le froid (il peut résister à des températures atteignant -25°C.), sa floraison, elle, est plus fragile et risque d’être interrompue en cas de gelées tardives. Il est donc primordial de trouver à l’amandier un endroit abrité des vents d’hiver. 

Quel est le climat à favoriser pour l’amandier ?  

Originaire du bassin méditerranéen, il apprécie donc les climats chauds et secs, mais possède également certains besoins en froid. C’est d’ailleurs grâce à cette nécessité en froid que les amandiers fleurissent plus tôt que les autres arbres fruitiers et peuvent s’épanouir dans les régions aux hivers doux.  

La production d’amandiers se rencontre dans les pays méditerranéens, comme l’Italie, l’Espagne ou encore le Maroc, mais aussi en Syrie, en Iran ou encore en Australie.  

Le climat à favoriser pour un amandier en France se situe dans les régions de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon et la Corse. 

Quel type de sol est à préférer pour l’amandier ?

Les amandiers trouvent leur bonheur dans les sols filtrants, sur des terrains légers et pierreux. Avec une sensibilité à l’asphyxie, ils redoutent donc tous les sols lourds, argileux ou encore limoneux, favorables à l’accumulation de l’eau.   

Quelles variétés d’amandiers à fleurs choisir ? 

En plus de pouvoir consommer ses fruits à coques, l’amandier possède de belles fleurs qui habillent le jardin. Découvrez toutes les variétés d’amandier qu’Entretien de Jardin vous conseille :  

Les variétés à floraison tardive :  

  • Amandier All in One ; 
  • Amandier Princesse ;
  • Amandier Aï ; 
  • Amandier Lauranne ; 
  • Amandier Ferragnès.

Les variétés à floraison précoce : 

  • Amandier sultane. 

Comment bien tailler un amandier ? 

Il faut pratiquer la taille de l’amandier dès la fin de l’été ou au début de l’automne avant que l’arbre ne rentre en période de repos végétatif.  

Nous vous conseillons de simplement éclaircir l’intérieur de l’arbre pour favoriser l’ensoleillement, supprimer les branches mortes, fragiles ou les rameaux qui s’entrecroisent. 

Comment bien entretenir l’amandier à fleurs ? 

Bonne nouvelle ! L’amandier n’est pas un arbre difficile à entretenir. De culture facile, il a même l’avantage de proposer une très belle floraison dès la fin de l’hiver ainsi qu’une fructification au mois de juillet.  

Dès le printemps, nous vous conseillons de le fertiliser avec du fumier que vous déposerez au pied de l’amandier. Les arrosages en été sont propices surtout en période de canicule (nous vous rappelons que l’arrosage doit se pratiquer après que le pique de chaleur n‘ait été atteint, lorsque les températures ont baissé, de préférence durant la nuit.). 

Comme tous les végétaux, l’amandier est susceptible de se faire attaquer par des nuisibles ou encore d’attraper des maladies : 

  • La tavelure, une maladie très répandue, qui touche notamment les pommiers et les poiriers, peut s’attaquer aux rameaux ainsi qu’aux fruits de l’amandier et le tuer. Procédez donc à des traitements préventifs avec un fongicide à base de bouillie bordelaise. 
  • Du côté des insectes, le phytopte peut se développer sur les feuilles ainsi que dans la coque de l’arbre.  
amandes

Comment bien récolter les amandes ?

La récolte dépendra de vos préférences en amande, si vous les aimez fraiches ou sèches. Nous vous conseillons d’attendre que la partie qui entoure la coque (l’écale) soit ouverte et sèche avant la récolte. 

  • Pour une récolte d’amandes fraiches : on les cueillera à la fin du printemps entre mai et juin. 
  • Pour une récolte d’amandes sèches : on attendra le mois de septembre, à la fin de l’été pour les cueillir.  

Après la récolte, on écale les fruits à coque et on les met à sécher au soleil sur un tamis. 

Attention : restez vigilant concernant la récolte des fruits de l’arbre. L’amande amère, qui provient de l’amandier sauvage, contient de l’acide cyanhydrique qui se révèle être toxique pour les humains et peut devenir mortelle à certaines doses.  

Les bienfaits des amandes ?  

D’après une étude de l’organisation Life Science à Bethesda, aux Etats-Unis, manger des fruits à coque réduirait le taux de cholestérol, ainsi la consommation d’amande réduirait le risque de maladie cardiaque. 

Les amandes sont également connues pour leur valeur riche en magnésium. Ainsi, si vous souffrez de stress, les amandes peuvent vous procurer une véritable relaxation musculaire et limiter les spasmes responsables de douleurs. 

En plus de ses valeurs nutritionnelles, on retrouve l’amande (prunus dulcis var. dulcis) dans la confiserie ou encore dans de nombreuses recettes. Elle est également célèbre pour ses propriétés cosmétiques, notamment adoucissantes et tonifiantes pour la peau. 

Que faire avec les feuilles des amandiers ? 

Les fruits à coque ne sont pas les seuls éléments des arbres fruitiers que l’on peut consommer.  

Les feuilles d’amandier sont préparées en infusion et utilisées contre la toux, il en est de même pour les coques qui sont utilisées en décoction. 

Les conseils des jardiniers-paysagistes pour l’amandier à fleurs 

Les professionnels présents sur Entretien de Jardin vous donnent plusieurs conseils et astuces concernant l’amandier.  

Jardiniers et paysagistes le répètent souvent, mais il est indispensable de planter des fleurs, des arbustes ou des plantes qui s’acclimatent parfaitement avec votre lieu d’habitation. Il faut donc savoir concilier ses envies ainsi que le bien-être des plantes.  

Rappelons que le prunus dulcis ou encore prunus amygdalus, est à son aise dans les régions méditerranéennes, ce qui le rend peu viable au nord de la Loire par exemple. 

Pour que l’amandier soit à un emplacement favorable, il est conseillé de le planter à proximité d’autres arbres et plantes. De préférence dans un jardin fruitier ou d’agrément à côté d’un abricotier ou d’un olivier par exemple.  

Le défaut principal de l’amandier est de fleurir relativement tôt en hiver, ce qui le rend sensible aux gelés printanières, d’où les expressions « imprudent comme un amandier », « il vaut mieux être mûrier qu’amandier ».

Trouvez un jardinier-paysagiste près de chez vous !

Moins de 2 minutes pour faire votre demande de devis gratuit

Moins de 2 minutes pour faire votre demande de devis gratuit

Obtenez un devis d’un jardinier-paysagiste dans votre région. 

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour cultiver l’amandier directement dans votre jardin ! Cependant, si vous n’êtes pas un adepte du jardinage ou que vous n’avez pas la main verte où l’entretien de jardin est une tâche trop lourde, faites appel à nos paysagistes !  

Obtenez gratuitement des devis de professionnels du paysage pour de la création, l’élagage (3m de hauteur maximum) ou de l’entretien de jardin (tonte, taille de haies, désherbage, débroussaillage…) sur cette plateforme afin de recevoir un devis de jardinier-paysagiste dans un délai de 48h à 72h. Pour les prestations d’entretien de jardin, dont le désherbage manuel, vous pouvez bénéficier de 50% (selon l’article 199 sexdecies du code général des impôts) ! 

Pour trouver plus de conseils et astuces sur le jardinage, n’oubliez pas de vous abonner à notre page Facebook et Instagram

Les commentaires sont fermés.

Vers le haut
Contactez-nous :

01 85 61 97 44

du lundi au
vendredi de 9h à 12h
et de 14h à 17h

Des questions ?

Ecrivez-nous !

Contactez-nous :

01 85 61 97 44